• Info
  • Toggle gyroscope controls
  • Tiny planet view
  • Sound on/off
  • Edit
  • Virtual reality
  • Fullscreen
  • Unlisted
    Private
    Featured
  • A nous la Basilique
    PRO
  • Like
    Share
    Add to tour
  • Hotspots, custom images and audio can be shared publicly only with Kuula PRO. Learn more

  • 3D

    Nef centrale

      Close
      Nef basilique-360_v... Plan Basilique tra... Orgue Cavaillé Call Autel

      L'orgue de Saint-Denis : un instrument exceptionnel ! L’orgue du XVIIIe siècle a été scrupuleusement démonté pendant la révolution, mais jamais retrouvé ! C’est donc l’architecte restaurateur François Debret qui fit alors appel en 1833 à Aristide Cavaillé-Coll, pour construire un nouvel instrument. Ce jeune organiste de Toulouse deviendra le plus emblématique des facteurs d’orgues du XIXe siècle. Sa première création, à Saint-Denis, fera l’objet d’innovations techniques innombrables comme le levier pneumatique pour soulager le jeu de l’organiste ou la Machine Baker. Inauguré le 21 Septembre 1841, cet orgue unique au monde attirera de nombreuses visites dont celles du célèbre organiste Adolphe Hesse, accompagné de Frédéric Chopin ou celle d’Hector Berlioz. En 1983 l’Etat, propriétaire du grand orgue, décide d’un relevage complet. L’instrument (69 jeux, 3 claviers et environ 4 200 tuyaux) est alors inauguré le 9 Octobre 1987 par Pierre Pincemaille, organiste titulaire jusqu’à son décès en janvier 2018. En juin de la même année, c’est Quentin Guérillot qui lui succédera. L’orgue se fait entendre chaque dimanche pour la grand-messe et lors de concerts réguliers organisés avec le Centre des monuments nationaux ou le Festival de musique de Saint-Denis.

      En quoi l’architecture d’une église est-elle une image de l’homme ? Si le mot Église désigne d’abord l’assemblée des chrétiens, il est depuis le IVe siècle, au moment où le christianisme devient une religion autorisée, l’édifice où les chrétiens se rassemblent. L’église représente une image réduite de l’univers, un microcosme, avec en son centre l’autel où a lieu le rite chrétien. L’église montre aussi une image de l’homme qui règne sur la création car son plan représente souvent un homme allongé. Ainsi certains de ses espaces sont désignés depuis le Moyen-Age  par des termes anatomiques : la tête ou chevet pour l’extrémité orientale de l’église, les bras pour les extrémités nord et sud du transept, voir le fronton pour le sommet des façades. Le plan de l’église rappelle bien souvent l’image de Jésus sur la croix !

      Pourquoi l’église est-elle considérée comme un microcosme, un monde en miniature ? L'église a un centre, c'est le maître-autel qui est ici placé juste à l'aplomb du tombeau primitif de Denis. Le bâtiment est orienté, c'est-à-dire tourné vers l'Orient, vers le lever du soleil. Le chrétien est face à la lumière dès qu'il entre dans l’église. Il tourne le dos à l'Ouest, lieu du soleil couchant et de la mort où se trouve le portail d’entrée, décorée d’une représentation du Jugement Dernier. Les voûtes, qui étaient souvent peintes en bleu, représentent le ciel. Les signes du zodiaque que l'on voit sur la rose Sud et sur la façade Ouest représentent la course du soleil au cours de l’année L'homme est présent au coeur de l'église et la terminologie assimile depuis le Moyen-Age le corps humain et les parties du temple chrétien. Chevet pour la tête, bras pour le transept, fronton pour le sommet des façades. De multiples décorations en pierre ou en verre illustrent le règne végétal et animal. L’église médiévale est un miroir de l’Homme et de la Nature. D’autre part la nef, dans l’acception ancienne du nom, est un vaisseau, un bateau. L’ensemble de l’église est assimilé à un navire, à une nef, avec les chrétiens à son bord. Elle vogue symboliquement vers l’Est, vers la lumière du Christ !

      Autel

      La nécropole des rois et reines de France. L' ensemble de l'église est affectée au culte et une partie du monument, celle qui contient les tombeaux royaux, est ouverte au public après acquittement d'un droit d'entrée. Cette visite est ouverte depuis 1875 et gérée par l'établissement public du Ministère de la Culture, le Centre des monuments nationaux depuis 1914. Cet établissement a pour objectif d'ouvrir les monuments qu'il gère à la visite et d'y proposer des projets culturels et éducatifs divers. Environ vingt personnes travaillent pour cet établissement à la basilique : agents d'accueil, guides, personnel de caisse, animateurs des ateliers pour scolaires, personnel administratif, etc. C'est l'ABF qui gère pourla DRAC Ile de France l'entretien courant du bâtiment et la sécurité et l'ACMH les travaux de restauration. Pour en savoir plus voir ci-dessous :

      En quoi la nef de la basilique cathédrale de de Saint-Denis est-elle exceptionnelle ? Cette nef a été construite de 1245 à 1280 environ. Elle sera pendant plus d’un siècle un modèle de l’architecture gothique à son apogée. Les colonnettes, qui dirigent notre oeil vers le haut, donnent une impression de grande hauteur (30m sous la voûte) mais c'est l'importance de la surface vitrée qui est exceptionnelle (les vitraux datent du XIXe siècle). Pour témoigner de la lumière qui l'inonde les jours de grand soleil, on la surnomma jusqu'au XVIIIe siècle la Lucerna, la lanterne Saint-Denis.

      Chapelle des mantea...