• Info
  • Toggle gyroscope controls
  • Tiny planet view
  • Sound on/off
  • Edit
  • Virtual reality
  • Fullscreen
  • Unlisted
    Private
    Featured
  • A nous la Basilique
    PRO
  • Like
    Share
    Add to tour
  • Hotspots, custom images and audio can be shared publicly only with Kuula PRO. Learn more

  • 3D

    Nef principale

      Close
      Chevet basilique-36... Nef basilique-360_v... Nef - Chapelle sain... Massif-occidental -... Facade - Portail pr... Orgue basilique-360... Narthex - massif oc... Chapelle des mantea...

      Le Festival de musique de Saint-Denis propose depuis 50 ans, au cœur de la basilique cathédrale de Saint-Denis, la découverte de la musique classique grâce à une programmation internationale présentant en juin des œuvres majeures du répertoire et des créations. Vous pourrez voir et entendre ici quelques extraits des productions proposées : • Mozart – Requiem, présenté le 29 juin 2017 - Avec Marita Soldberg, Karine Deshayes, Joseph Kaiser, Alexander Vinogradov, le Chœur de Radio France, l’Orchestre National de France. Chef de chœur : Nicolas Fink / Direction : James Gaffigan Prise de son : Radio France / Réalisation : Corentin Leconte (©) CLC Productions / Radio France / Festival de Saint-Denis – 2017 • Mahler – Résurrection, présenté le 3 juin 2019 - Avec Lucy Crowe, Claudia Huckle, , le Chœur de Radio France et l’Orchestre Philarmonique de Radio France - Chef de choeur : Johannes Prinz - Direction : Myung-Whun Chung - Prise de son : Radio France (©) 2019 - Festival de Saint-Denis • Prophète(s) – Création Métis, présenté le 18 juin 2019 - Avec Georges Abdallah, Milena Jeliazkova, La Tempête Direction : Simon-Pierre Bestion Réalisation : Frédéric Delesques (c) 2019 Heliox Films - La Tempête - Playcam.

      En quoi les grandes orgues de Saint-Denis sont-elles exceptionnelles ? L’orgue du XVIIIe siècle a été scrupuleusement démonté pendant la révolution, mais jamais retrouvé ! C’est donc l’architecte restaurateur François Debret qui fit alors appel en 1833 à Aristide Cavaillé-Coll, pour construire un nouvel instrument. Ce jeune organiste de Toulouse deviendra le plus emblématique des facteurs d’orgues du XIXe siècle. Sa première création, à Saint-Denis, fera l’objet d’innovations techniques innombrables comme le levier pneumatique pour soulager le jeu de l’organiste ou la Machine Baker. Inauguré le 21 Septembre 1841, cet orgue unique au monde attirera de nombreuses visites dont celles du célèbre organiste Adolphe Hesse, accompagné de Frédéric Chopin ou celle d’Hector Berlioz. En 1983 l’Etat, propriétaire du grand orgue, décide d’un relevage complet. L’instrument (69 jeux, 3 claviers et environ 4 200 tuyaux) est alors inauguré le 9 Octobre 1987 par Pierre Pincemaille, organiste titulaire jusqu’à son décès en janvier 2018. En juin de la même année, c’est Quentin Guérillot qui lui succédera. L’orgue se fait entendre chaque dimanche pour la grand-messe et lors de concerts réguliers organisés avec le Centre des monuments nationaux ou le Festival de musique de Saint-Denis.

      Basilique ou cathédrale telle est la question ! Jusqu’à la Révolution, la basilique est l'abbatiale de l’abbaye de Saint-Denis. Mais depuis 1966, le clergé l'a promue cathédrale de la Seine-Saint-Denis, à l'occasion de la création du département de la Seine-Saint-Denis. Cathédrale est un mot dérivé de "cathedra ”, le siège où prend place l’évêque, dans son église. Ce siège qui est ici une copie du trône dit de Dagobert est utilisé par l’évêque lors des cérémonies religieuses. L’original est conservé à la Bibliothèque Nationale à Paris. Mais depuis une époque très ancienne, cette église est désignée par le terme de Basilique. Dans ses écrits du XIIe siècle, Suger utilise d’ailleurs cette appellation qui, selon son acception architecturale, s’applique dès le IVe siècle aux églises construites avec des colonnes de marbre et un plafond de bois. Elles imitent les bâtiments civils romains, où l’on pratiquait le commerce et rendait la justice. Le qualificatif de basilique est aussi un privilège donné à des églises par le pape pour honorer un lieu important du point de vue notamment des pèlerinages. Au XIXe siècle, l’église actuelle reçut aussi cette prérogative. En fait cette église est une cathédrale que l’on continue à appeler basilique !

      Nef - Chapelle de l...

      En quoi la nef de la basilique Saint-Denis est-elle exceptionnelle ? La nef c'est l'espace central où sont placées les chaises. Cette partie de la basilique cathédrale, l’ancienne église de l’abbaye de Saint-Denis, a été construite de 1245 à 1280 environ. Elle a été pendant plus d’un siècle un modèle de l’architecture gothique, cette nouvelle manière de construire avec la lumière des vitraux, née en Ile de France et particulièrement ici au XIIe siècle (avec la façade et le chevet créés par l'abbé Suger). La nef est exceptionnelle par sa luminosité du fait de l'importance de sa surface vitrée (les vitraux ont été refaits au XIXe siècle) et par la sensation de hauteur qu'elle procure. En effet, les piliers sont constitués de dizaines de colonnettes taillées sans aucune interruption horizontale, de leurs bases vers la voûte, qui culmine à 30 mètres. L'architecte a fait en sorte que notre oeil soit guidé naturellement vers le haut, vers Dieu symboliquement !

      Le Festival de musique de Saint-Denis propose depuis 50 ans, au cœur de la basilique cathédrale de Saint-Denis, la découverte de la musique classique grâce à une programmation internationale présentant en juin des œuvres majeures du répertoire et des créations. Vous pourrez voir et entendre ici quelques extraits des productions proposées : • Mozart – Requiem, présenté le 29 juin 2017 - Avec Marita Soldberg, Karine Deshayes, Joseph Kaiser, Alexander Vinogradov, le Chœur de Radio France, l’Orchestre National de France. Chef de chœur : Nicolas Fink / Direction : James Gaffigan Prise de son : Radio France / Réalisation : Corentin Leconte (©) CLC Productions / Radio France / Festival de Saint-Denis – 2017 • Mahler – Résurrection, présenté le 3 juin 2019 - Avec Lucy Crowe, Claudia Huckle, , le Chœur de Radio France et l’Orchestre Philarmonique de Radio France - Chef de choeur : Johannes Prinz - Direction : Myung-Whun Chung - Prise de son : Radio France (©) 2019 - Festival de Saint-Denis • Prophète(s) – Création Métis, présenté le 18 juin 2019 - Avec Georges Abdallah, Milena Jeliazkova, La Tempête Direction : Simon-Pierre Bestion Réalisation : Frédéric Delesques (c) 2019 Heliox Films - La Tempête - Playcam.